Deutsch|Français
Plantes condimentaires et médicinales de Lehmann

Plantes condimentaires et médicinales

Les herbes englobent toutes les plantes, qui peuvent être utiles d’une manière ou d’une autre à la santé de l’homme.

Les plantes condimentaires contiennent des substances aromatiques, qui confèrent aux aliments un goût caractéristique. La transition vers les plantes médicinales est continue, puisque les huiles éthériques peuvent également avoir un effet thérapeutique.

Plus d’informations dans notre guide des herbes.

Les aliments sublimés par les herbes aromatiques ont un effet bienfaisant sur nos états d’âme. Outre le fait de favoriser la digestion, les plantes aromatiques témoignent de nombreuses autres propriétés! Quelques exemples:

Calmantes:

Apéritives:

Digestives:

Toniques:

Valériane

Coriandre

Absinthe

Bourrache

Camomille

Persil

Fenouil

Lavande

Verveine

Laurier sauce

Menthe

Mélisse

 

 

Basilic

 

La marjolaine a un effet apaisant et contribue à nous détendre.

Le cresson a deux fois plus de vitamines que le persil et bien plus que les oranges!

Le persil, l’herbe à maggi et le céleri branche contiennent beaucoup de fer.

Du point de vue botanique, les plantes condimentaires sont classées ainsi:

Plantes annuelles

aneth, bourrache, basilic, sarriette annuelle, marjolaine, cresson

Plantes bisannuelles

persil, coriandre

Plantes vivaces (pluriannuelles)

ciboulette, estragon, menthe, monarde, origan, herbe à maggi, raifort, ail des ours, fenouil, valériane

Sous-arbrisseaux (plantes ligneuses pérennes)

lavande, romarin, sauge, herbe à curry, thym, absinthe, hysope

Exigences édaphiques et climatiques

La plupart des plantes condimentaires sont originaires du Sud, d’où leurs besoins prononcés en chaleur. Presque toutes les herbes ne développent leur plein arôme qu’à un emplacement chaud et ensoleillé. Les exceptions sont la ciboulette, le persil, l’herbe à maggi et le cerfeuil, qui poussent aussi à mi-ombre.

Les herbes aromatiques sont très peu exigeantes et se développent pour la plupart sur des sols maigres, sans fumure particulière. Lorsque le sol est très argileux, il est recommandé de l’alléger avec du gravier fin ou du sable grossier, afin qu’il soit plus perméable et qu’il se réchauffe plus facilement. Un apport de compost au printemps suffit à la fertilisation.

Les sols riches se prêtent à la culture

de la bourrache, de l’estragon, de la capucine, de l’herbe à maggi et de l’aneth

Les sols plus humides sont appréciés par

l’aneth, l’estragon, la menthe, le persil, la ciboulette

L’herbe à maggi et la bourrache

sont très avides en eau

L’ail des ours et l’aspérule odorante

requièrent un emplacement ombragé

Le basilic préfère

la culture en pot (meilleure protection contre les limaces)

Protection hivernale

Certaines herbes aromatiques sont sensibles au gel et doivent être protégées en hiver. Elles devraient bénéficier d’un emplacement protégé dans votre plate-bande d’herbes aromatiques. L’idéal est de les planter à proximité d’un mur qui reflète la chaleur tout en offrant une protection contre le vent.

Ces plantes ne sont pas rustiques:

jonc odorant, verveine citronnelle et sauge ananas

Elles son cultivées en pots et hivernées dans un lieu lumineux et hors gel

Ces plantes sont partiellement rustiques:

romarin, herbe à curry, laurier-sauce

Si l’hiver n’est pas trop rude, elles peuvent rester à l’extérieur en les recouvrant de branches de sapin ou en les emballant dans un voile de protection. Si ces plantes sont cultivées en pots, elles doivent être hivernées à l’intérieur.

Plantes incompatibles

Il n’est pas étonnant que toutes les herbes, avec leurs arômes intenses et leurs sécrétions racinaires, n’entretiennent pas forcément de bonnes relations de voisinage entre elles. Certaines plantes sont incompatibles:

L’herbe à maggi est un mauvais voisin pour la plupart des plantes aromatiques et devrait bénéficier d’une place en solitaire. Elle ne se comprend guère qu’avec l’estragon. L’absinthe devrait aussi être plantée en solitaire.

Le persil ne supporte pas sa propre présence. Il faut choisir chaque année un nouvel emplacement ou changer la terre!

Les plantes suivantes sont incompatibles:

  • Mélisse et monarde
  • Menthe et camomille
  • Fenouil et cumin
  • Fenouil et coriandre
  • Persil et salade